Hommage à Sherlock Holmes

Création 2007

Le mystère du poisson volant, (The Mystery of the Leaping Fish), un film de J. Emerson et D.W. Griffith, scénario de Tod Browning. (1916, USA, 26 min)
Sherlock Jr. , un film de Buster Keaton. (1924, USA, 53 min)
Musique originale, Carlos Grätzer (Commande de l’État)
Direction musicale, Julien Masmondet
Créé le 12 novembre 2007 par l’Ensemble Sillages au Quartz, Scène nationale de Brest, dans le cadre du festival européen du film court

Deux parodies en hommages à Sherlock Holmes sur une musique originale de Carlos Grätzer pour sept instruments et électronique. La musique étroitement liée à l’image, souligne son sens expressif et donne une profondeur à la situation cinématographique. De façon imagée, on pourrait dire que cette partition est écrite comme un opéra.

Sophie Deshayes, flûte / Jean-Marc Fessard, clarinette / Stéphane Sordet, saxophone / Pierre Rémondière, cor / Hélène Colombotti, percussion / Lyonel Schmit, violon / Didier Meu, contrebasse.

Production, DRAMA/Sillages



Note d’intention de Carlos Grätzer

« J’ai articulé l’idée du spectacle autour de ces deux films s’inspirant de façons très différentes mais complémentaires, du personnage de Sherlock Holmes. Pour mettre en relief les situations cinématographiques, j’ai travaillé sur les matériaux sonores, en les associant à un personnage, une scène... la musique accompagne, souligne, annonce, suggère, amplifie... Quant au discours musical il appuie la dramaturgie avec ses contrastes, ses variations...
Je voudrais citer une phrase de Buster Keaton qui a largement inspiré mon travail : La surprise est l’élément principal, l’insolite notre but, et l’originalité notre idéal. »

À propos des films

Le choix des films répond à des questions aussi bien cinématographiques que musicales. Du point de vue cinématographique, en dehors de l’évocation commune du détective dans les deux films, on retrouve la notion de « distance brechtienne ». Cette notion provoque une rupture chez le spectateur, lui permettant de prendre conscience que ce qu’il voit n’est que de la fiction. Dans Le mystère du poisson volant cette distance s’exprime dans le scénario du film, dans Sherlock Jr. c’est dans la réalité cinématographique elle-même que la notion est exprimée.
Concernant la musique, l’action est suivie par un discours musical qui appuie la dramaturgie. L’étrangeté et l’irréel de ces films ont inspiré des sons évoquant des bruits (la mer, une voiture, des pas), mais transformés, pour garder la distance avec le réel.



Téléchargement(s)
Contact

Ensemble Sillages
Le Quartz
60, rue du Château
BP 91039
29210 BREST CEDEX 1
+33(0)2.98.47.94.14
> info ensemblesillages.com
> www.ensemblesillages.com