Le Plancher de Jeannot

Monodrame de Sebastian Rivas

Mardi 26 novembre 2013 à 19h30
Petit Théâtre. Quartz, scène nationale de Brest

Ce projet est tiré des écrits qui ont été gravés à la main, des mois durant, sur le plancher de sa chambre, par un jeune schizophrène, avant de se laisser mourir de faim. Ce plancher livre un texte cru, un témoignage sur le délire et un objet d’art brut à la fois. Un objet où la frontière entre folie et expression artistique se floue.

À travers le chant, la vidéo et l’écriture instrumentale, Le plancher de Jeannot met en scène la multiplicité des voix et des personnages contenus dans un seul sujet, ses moments de furie et ses accalmies lancinantes. Un théâtre musical de la démence qui s’achèvera par la chute du voile du réel.

Le Plancher de Jeannot est structuré en 13 tableaux qui s’enchaînent. Chacun des tableaux est focalisé sur une matière textuelle, musicale et visuelle, issue de la fragmentation du texte original.

Le Plancher de Jeannot naît de la conviction qu’au‐delà du cri d’une souffrance réelle, qu’au‐delà d’un drame qui en est le contexte, en tant qu’objet le Plancher de Jeannot est une oeuvre d’art brut. Se pencher sur ce texte et sur l’oeuvre elle‐même part de la certitude que la création artistique n’est pas plus réservée aux névrosés qu’aux psychotiques, et que nul comité d’éthique ne peut décider de sa valeur artistique eu égard au contexte et aux conditions de la création.

Programme :
Philippe Leroux (1959)
Continuo(ns) pour flûte, clarinette, violon, violoncelle et piano

Lecture : Donatienne Michel-Dansac retrace l’histoire du Plancher de Jeannot selon les propos du Dr Guy Roux

Sebastian Rivas (1975)
Le Plancher de Jeannot pour soprano, flûte, clarinette, piano, violon, violoncelle, électronique et vidéo

Le concert sera suivi d’une rencontre/débat « La psychanalyse a besoin des artistes » en présence de Gérard Dudognon, psychanalyste, Sebastian Rivas, compositeur, Donatienne Michel-Dansac, soprano et Philippe Arrii-Blachette, directeur artistique.

Avec
Donatienne Michel-Dansac, soprano
Sophie Deshayes, flûte
Jean-Marc Fessard, clarinette
Vincent Leterme, piano
Lyonel Schmit, violon
Ingrid Schoenlaub, violoncelle
Renaud Déjardin, direction musicale

et
José Miguel Fernandez, réalisateur informatique musicale
Jean-Luc Daumard, photographie, univers visuel
Ryan Cotenceau, vidéo