du 26 au 28 mars, 3 jours de festival au centre d’art Passerelle

Recherches sonores et écritures musicales

Le festival de musiques contemporaines « Electrocution » fait la part belle aux écritures sonores. Il propose des modes inhabituelles d’écoutes et un vaste champs de découverte musicales.,
Il s’adresse à tous : curieux, amateurs, professionnels, adultes et enfants.
Cette édition ouvre un espace de dialogue chaleureux et ludique sur la façon dont les évolutions et révolutions techniques modifient notre rapport à la musique, à la manière d’en produire comme à la façon d’en écouter.

La cour centrale du centre d’art est un espace d’accueil et d’échange : installations sonores, café, restauration, plateau radio…
Le quai de Passerelle est la scène du festival, elle bénéficie d’un système de diffusion sonore unique (18 sources indépendantes). Elle accueille les concerts (dans un format non frontal).
La première soirée est gratuite. Ouverte à tous, elle est une invitation à la découverte ; un assortiment de ce que ces 3 jours proposent de découvrir.
Les deux autres jours se découpent en trois parties : - l’après midi découverte et débats/ - à 19h les concerts événement puis la création Oreskom/ - à 21h. le format Atelier ; carte blanche, performances et processus créatif.

Le festival est co-produit par Passerelle, La Carène, le Conservatoire à Rayonnement Régional de Brest et bénéficie du soutien du Quartz et de l’UBO.
Tarif : gratuit le jeudi.
soirées : 10 euros Plein tarif, 5 euros tarif réduit (étudiants, chômeurs…)
Pass 2 soirées : 12 euros PT, 8 euros TR